Distribution géographique

Le domaine francoprovençal concerne aujourd'hui trois États et il est donc très différencié politiquement et dépourvu des caractéristiques propres à une nation : on lui assigne des frontières à titre de définition.

Tracer les limites géographiques de cette aire est une opération pas du tout simple, elles sont souvent floues et flottantes, cependant, l'analyse des traits communs à cette famille linguistique a abouti à une délimitation ainsi articulée :

 

 

  • la Vallée d'Aoste, à l'exception des trois communes germanophones de la Vallée du Lys, Gressoney-la-Trinité, Gressoney-Saint-Jean et Issime ;
  • la Suisse romande, à l'exception du Jura bernois, et, plus précisément, les cantons de Neuchâtel, Vaud, Genève, Fribourg et Valais ;
  • la Savoie et la Haute-Savoie, le Lyonnais, le Dauphiné septentrional (Grenoble et Vienne), une partie de la Franche-Comté, le Bugey et la moitié méridionale de la Bresse ;
  • les vallées du Piémont occidental dans la province de Turin : la Vallée Sangone, la Vallée de Suse (moyenne et basse vallée), la Vallée Cenischia, la Vallée de Viù, la Vallée de Ala, la Vallée Grande, la Vallée Locana et la Vallée Soana ;
  • les deux colonies allophones de la province de Foggia dans les Pouilles, Faeto et Celle di San Vito, dont l'installation remonte probablement vers la fin du XIIIe siècle et le début du XIVe et dont la patrie d'origine, d'après l'analyse comparée des traits linguistiques, se situerait à l'est de Lyon, en Bugey.