Martin Victor

MARTIN Victor
Rhêmes-Saint-Georges 1893-Saint-Pierre 1956

Chaque communauté avait toujours quelqu'un qui était spécialiste pour faire « le complemèn » à chaque événement important. Et bien, Martin Victor en était un.

Il créait ses poésies, les jouait à l'accordéon, allait porter de village en village son esprit farceur, sa gaieté, son désir d'exprimer, en patois, les sentiments de son âme.

Il se reconnaissait un poète, mais avant tout un arpiàn.

Annexes

  • De nuit

    Versions en langue francoprovençale, en langue française et en langue italienne

    Document pdf (184 KByte)