Negri Jules Anges

NEGRI Jules Ange
Aoste 1904 - Turin 1995


L'enfance et la jeunesse de Jules Ange Negri s'écoulèrent à Aoste, ville où son père s'était établi en 1888 en tant que technicien pour la construction de la première centrale électrique destinée à l'illumination publique. Considéré à l'époque à l'avant garde, son œuvre fut composée dans le quartier lo Pon de Péra, lieu cher à l'écrivain et décor de quelques-unes de ses nouvelles (Le do prieur).
Après le lycée, bien qu'employé à la brasserie d'Aoste, il continua ses études à « L'école de brasserie » de la Faculté des Science à Nancy, en France. Par la suite, le travail l'amena à se déplacer continuellement dans le Nord de Italie pour s'occuper du traitement de la bière et du lait. Malgré l'autarcie due au régime fasciste, il réussit même à produire une excellente bière a partir d'épluchures de pomme de terre, ce qui lui valut un prix de la part de l'État Italien.
En Vallée d'Aoste, son nom est étroitement lié au fromage Fontine pour lequel il coopéra, du point de vue technique, à la reconnaissance d'origine. Le livre Memoria storico-tecnica per ottenere la denominazione d'origine Fontina, écrit avec M. Luigi Reggio, qui suivit la partie historique de la recherche, remonte à 1955. Devenu désormais consultant pour l'Administration régionale, même s'il habitait Turin, il organisa le premier laboratoire pour l'analyse et le contrôle bactériologique du lait, ce qui améliora sensiblement la qualité du produit, et il s'occupa de la création de cours pour les fruitiers.
Malgré ses nombreux engagements professionnels, il se consacra aussi à l'écriture de contes en Français et en patois, langues de son enfance, à lui particulièrement chères. Le dialecte fut aussi l'idiome qu'il employa pour une des premières pièces de théâtre populaire, Lo pion a la feira. Ses nouvelles, publiées dans Le Flambeau et appréciées par le public et par la critique, ont eu comme inspiration la vie quotidienne (Conta de Toussen), les coutumes d'autrefois (La messa di Peuccaillon) ou les faits divers (Sepeulteura a la Granta).
Jules Ange Negri décéda à Turin en 1995.

 

Annexes