Cours de formation pour l'enseignement du francoprovençal

02 juillet 2012

Dans le cadre des initiatives organisées pour réaliser le Projet pilote d'enseignement facultatif du francoprovençal dans les écoles de la Région, l'Assesseur à l'éducation et à la culture de la Région autonome Vallée d'Aoste, Laurent Viérin, présente le programme des divers cours de formation professionnelle pour experts en patois, qui permettront d'obtenir une certification des compétences pour l'enseignement du francoprovençal, ainsi que pour les activité d'animations et pour les Guichets linguistiques.

Trois types de cours seront organisés, qui permettront d'accéder à la certification des compétences suivantes :

- Œuvrer pour soutenir la diffusion et la valorisation du francoprovençal et des parlers walser (SMC1) ;

- Élaborer et délivrer l'enseignement en francoprovençal (SMC2) ;

- Réaliser des activités d'animation linguistique et culturelle en francoprovençal (SMC4).

Le cours de base de 78 heures (SMC 1), préliminaire à toutes les certifications, se tiendra du 3 septembre au 17 octobre 2012. Puis, du 3 novembre au 12 janvier 2013, deux cours permettront d'obtenir les différentes certifications : le module SMC2 (84 heures) et le module SMC4 (78 heures). Ces deux cours ne se dérouleront pas au même moment, afin que les personnes intéressées puissent les suivre tous les deux. Les épreuves de l'examen final auront lieu du 21 janvier au 2 février.

Les cours de francoprovençal et de walser pourront ensuite commencer dans toutes les écoles de la région et se poursuivront jusqu'à la fin de l'année scolaire.

La session plénière du cours de base se tiendra dans la salle La Grandze d'Aymavilles, tandis que tous les autres cours seront organisés localement.

L'avis y afférent sera publié à partir du 2 juillet 2012 sur le portail de l'Assessorat (http//www.regione.vda.it/cultura) et les inscriptions devront parvenir au bureau de l'Assessorat de l'éducation et de la culture - Infoculture, 16, rue Croix-de-Ville, à Aoste, le 31 juillet 2012 à 14h au plus tard.

Un sondage effectué auprès des parents d'élèves a révélé que les familles apprécient et reconnaissent la valeur de cette initiative. Les nombreuses préinscriptions recueillies par toutes les institutions scolaires de la Vallée - 2458 demandes en tout - constituent autant d'encouragements à poursuivre cette action. C'est ainsi qu'environ 65 cours facultatifs de francoprovençal seront mis en place dans les différentes écoles de la région.

INSTITUTIONS

préinscriptions

Maternelle

Primaire

Secondaire 1erdegré

Secondaire 2erdegré

Aoste

425

114

214

54

43

Morgex

223

70

127

26

-

Villeneuve

136

36

73

27

-

Saint-Pierre

170

23

119

28

-

Charvensod

226

40

151

35

-

Nus

127

29

81

17

-

Quart

136

35

81

20

-

Gignod

139

50

73

16

-

Châtillon

253

49

141

49

14

Saint-Vincent

173

     50

117

6

-

Verrès

294

71

172

47

4

Pont-Saint-Martin

156

51

97

8

-

TOTAL

2458

618

1446

333

61

« Cette initiative, qui s'inscrit dans la droite ligne de la politique linguistique que l'Assessorat met en œuvre pour préserver et promouvoir la « langue du cœur des Valdôtains » représente une nouvelle opportunité pour favoriser la diffusion du francoprovençal, qui est le vecteur de notre mémoire collective et de notre patrimoine culturel - affirme l'Assesseur Laurent Viérin. Elle nous permet aussi d'enrichir le répertoire des langues présentes dans le contexte social et scolaire. La langue est ainsi destinée à devenir le patrimoine de tous : c'est la langue de nos ancêtres et l'expression de nos racines, mais c'est aussi une langue d'intégration, qui permet à ceux qui ne sont pas des Valdôtains d'origine de se reconnaître dans cette communauté et dans ses valeurs.

L'enseignement du francoprovençal représente donc une valeur ajoutée, dans la mesure où - à côté du français, de l'italien, de l'anglais, de l'allemand et des parlers walser - il contribue à diversifier l'apport culturel et linguistique de l'école et renforce le sentiment d'appartenance active à la communauté valdôtaine, en encourageant l'ouverture et l'échange entre les différentes cultures ». 

Annexes