Journée internationale de la Langue maternelle

07 mars 2012

À l'occasion de la Journée internationale de la Langue maternelle, l'Assessorat de l'éducation et de la culture a organisé, pour la troisième année consécutive, une initiative qui a eu lieu mardi 28 février, à Aoste, au Lycée technique, commercial et pour géomètres, et était consacrée aux questions qui revêtent une importance particulière dans une région telle que la Vallée d'Aoste, dont l'autonomie historique est basée sur le plurilinguisme qui représente une chance de plus en plus concrète pour les jeunes d'ici.

Au cours de la matinée, l'Assesseur Laurent Viérin a présenté le concours « Ma région multilingue », destiné à tous les élèves des écoles secondaires du Ier et du IIe degré, qui entend sensibiliser les jeunes à l'importance de la conservation du patrimoine linguistique et culturel de chaque peuple et qui consistera en la création d'une courte vidéo.

«En lançant ce concours, nous souhaitons éveiller les jeunes à l'importance de la diversité linguistique et culturelle - a déclaré l'Assesseur Laurent Viérin - afin qu'ils soient capables, dès leur plus jeune âge, de comprendre que les langues constituent autant de points de vue différents sur le monde. Le fait de comprendre la diversité contribue au dialogue interculturel, à la cohésion sociale et à la prospérité. Une cohabitation harmonieuse des langues et des cultures suppose également que chaque locuteur soit sécurisé dans sa ou ses langues maternelles et qu'il maîtrise au mieux l'éventail des langues à sa disposition. Les médias et les nouvelles technologies - a conclu l'Assesseur - peuvent contribuer à mettre cette diversité linguistique et culturelle à la portée de tous les citoyens et à favoriser la maîtrise des langues, notamment chez les jeunes Valdôtains».

Proclamée par la Conférence Générale de l'UNESCO, en novembre 1999, la Journée internationale de la Langue maternelle est célébrée chaque année, depuis février 2000, afin de promouvoir la diversité linguistique et culturelle, ainsi que le multilinguisme.