• Accueil
  • Nouvelles
  • Le calendrier des saints fait sa première apparition dans la section Evénements !!

Le calendrier des saints fait sa première apparition dans la section Evénements !!

28 juin 2019

Le calendrier est une présence constante de notre quotidien : il y a ceux d'entre nous qui l'accrochent au mur, près du frigo, et ceux qui préfèrent consulter leur agenda tous les jours… Dans les deux cas, nous y notons rapidement nos engagements comme nos moments de loisirs et, comme c'est souvent le cas pour les choses qui nous entourent, nous n'y prêtons pas particulièrement attention.

Pourtant le calendrier ne rythme pas uniquement les jours de l'année et, dans notre culture, la plupart des jours sont associés à un ou plusieurs saints : la tradition du « saint du jour », qui veut que l'on célèbre un saint le jour de son martyre, tire son origine d'une ancienne coutume chrétienne. Ainsi structuré, le calendrier organisait l'année et identifiait les diverses dates, souvent liées aux usages populaires et aux fêtes locales.

La dure vie de la montagne a souvent poussé les Valdôtains à demander l'aide de Dieu à travers l'intercession des nombreux saints, dont chacun a un pouvoir ou un don particulier. Le choix du saint jouant le rôle d'intermédiaire pouvait être tout à fait personnel, lié à une coutume familiale ou à une dévotion communautaire.

En général, pour régler leurs problèmes de santé, les Valdôtains préféraient s'en remettre à des spécialistes : saint Bernard soignait les maux de tête, sainte Agathe, tout ce qui brûle – de la colique intestinale au cancer –, saint Erasme, les calculs, et ainsi de suite : la liste est infinie. Malgré tous leurs pouvoirs, les saints ne parvenaient pas empêcher la mort, mais ils pouvaient quand même la rendre plus douce. En outre, leur domaine d'intervention ne se limitait pas à la santé : certains protégeaient les animaux, d'autres la nature et d'autres encore prédisaient l'avenir.

On trouve des témoignages du lien étroit entre les Valdôtains et l'hagiographie dans l'usage de désigner certains jours de l'année par le nom du saint que l'on fêtait à cette date. Par ailleurs, dans certains localités de la basse vallée, le nom francoprovençal de certains mois était indiqué par le nom d'un saint particulier (juin = sen djouàn, juillet = madélén-a).

Par le passé, les saints rythmaient aussi les travaux agricoles et donnaient des indications sur la météo à venir, ou du moins, ils étaient censés le faire. Ils faisaient partie du quotidien des familles et, de nos jours encore, de nombreux proverbes, expressions et coutumes sont liés à eux.

Voilà d'où est venue l'idée de publier dans cette section « Événements » quelques données sur les saints les plus importants de la culture valdôtaine, en nous basant sur l'ouvrage d'Alexis Bétemps intitulé « Sous l'aile protectrice des saints ».