• Accueil
  • Nouvelles
  • Le Lèitiì d’Introd et l’inauguration du parcours consacré à l’alimentation

Le Lèitiì d’Introd et l’inauguration du parcours consacré à l’alimentation

21 octobre 2011 - Introd - Aoste

Lundi 3 octobre 2011, l'Assesseur à l'éducation et à la culture de la Région autonome Vallée d'Aoste, Laurent Viérin, a inauguré le nouveau centre destiné aux visiteurs des laiteries tournaires d'Introd.

Réalisé dans le cadre de la coopération transfrontalière Italie-France 2007/2013 ALCOTRA 2007/2012 n° 85 Traditions actuelles et en collaboration avec l'administration communale d'Introd, ce projet est au centre d'un parcours sur l'alimentation, qui part de la Maison Bruil, lieu consacré à l'alimentation traditionnelle de montagne et à la promotion des produits du terroir.

L'itinéraire se poursuit ensuite vers la laiterie tournaire de Villes-Dessus, où une ancienne source fournit toujours l'eau nécessaire pour actionner la baratte, puis vers celle du chef-lieu, où sont exposés tous les objets utilisés pour la transformation du lait et où les visiteurs peuvent découvrir comment s'organisaient les espaces destinés à la collecte du lait et à son écrémage.

Lors de l'aménagement de cette exposition, une attention particulière a été accordée à la langue francoprovençale, puisque les noms de tous les objets ont été répertoriés et transcrits par les soins du Guichet linguistique, le service de l'Assessorat qui veille à la promotion et à la sauvegarde du patois.

Le parcours de visite se termine dans l'ancienne cuisine du château médiéval : une pièce austère marquée par une histoire longue de plusieurs siècles.

Avec ce projet, l'Assessorat de l'éducation et de la culture entend concrétiser sa politique de restitution, afin de rendre à la communauté locale et aux touristes ce patrimoine culturel, dont les éléments matériels et immatériels se complètent et s'imbriquent.

En effet, si la restauration des deux laiteries d'Introd a d'abord redonné vie à des bâtiments d'époque, il est aussi indéniable que ces édifices constituent une clé de lecture des connaissances ancestrales et des habitudes désormais tombées en désuétude : leur restitution au public permet donc de transmettre les savoirs fondamentaux qu'ils véhiculent, quant aux formes d'organisation sociales basées sur les coopératives, organisations aujourd'hui dépassées, mais qui sont toujours d'actualité si l'on considère leurs principes fondateurs.