Lo miacllo de sen Gra

Commune: Gressan
Catégorie: Légendes
Pour entendre l'audio vous avez besoin de Adobe Flash Player. Vous pouvez cliquer sur l'image 'Get Adobe Flash player' pour l'installer.
Get Adobe Flash player

Di sondzón de l’ermetadzo sen Gra vèitse ba la viille Veulla; le plodze, le-z-eunvajón é le guére l’an quetó de beurte trasse. Gra prèye pe lo seun peuplo que recougnì pamì lo Bon Djeu é que l’è reveria-se contre lo seun berdjì. La priiye veun acoutaye: Gra l’è lo nouo évéque de Veulla é le Valdotèn l’an torna acapó la leue gueudda.
Mi Charles, lo gran rèi de France, l’a mandó eun Veulla lo paladeun Roland pe lèi fée donté le-z-eunfidélo. La pouiye d’an noua guéra tourne si la Val d’Ousta, adón l’évéque soupliye tcheu sisse que son contre de lli de tchertchì de pa fée eungn’atra guéra é, totchà di paolle de l’évéque, tcheutte tournon acapé la foué.
Le cllotse souon to solette, lo miacllo l’è fé. Sen Gra tourne vére le sin-e dzi prèyì lo Bon Djeu é lèi dimande de protédjì le Valdotèn pe todzoo.

italiano

Le miracle de saint Grat

Dans la paix immobile, à l’ermitage, Saint Grat regarde la vieille ville d’Aoste ; inondations, invasions et pillages y ont laissé des traces douloureuses. Il prie pour que son peuple qui ne connait plus Dieu et qui s’est révolté contre son pasteur retrouve enfin son guide. Prière exaucée, Grat est évêque d’Aoste.
Mais Charles, le puissant roi des Francs, a envoyé à Aoste le Paladin Roland pour qu’il dompte les infidèles rétifs au Pasteur. Une angoissante menace de guerre tombe sur la vallée, alors l’évêque supplie ses opposants d’éviter le combat et, touchés par les mots ardents de Grat, tous reviennent à la juste foi.
Et les cloches sonnent à toute volée sans que personne n’en touche les cordes, le miracle est accompli. Le Saint revoit son peuple louer le Seigneur et il évoque pour lui sa pitié et sa grâce.

français

Le miracle de saint Grat

Dans la paix immobile, à l’ermitage, Saint Grat regarde la vieille ville d’Aoste ; inondations, invasions et pillages y ont laissé des traces douloureuses. Il prie pour que son peuple qui ne connait plus Dieu et qui s’est révolté contre son pasteur retrouve enfin son guide. Prière exaucée, Grat est évêque d’Aoste.
Mais Charles, le puissant roi des Francs, a envoyé à Aoste le Paladin Roland pour qu’il dompte les infidèles rétifs au Pasteur. Une angoissante menace de guerre tombe sur la vallée, alors l’évêque supplie ses opposants d’éviter le combat et, touchés par les mots ardents de Grat, tous reviennent à la juste foi.
Et les cloches sonnent à toute volée sans que personne n’en touche les cordes, le miracle est accompli. Le Saint revoit son peuple louer le Seigneur et il évoque pour lui sa pitié et sa grâce.

Annexes