Paolla dou mis : « Lupus in fabula »

19 avril 2019

Avrì 2019

( patoué dé Ayas )

Lo lu l'é tornà en Val d'Ouhta, l'ét euna quindzéna d'an è, comme l'éra lénc émadjénà, apré li premé ravadjo què l'a féi tsé è la, i l'an béttà dézeut protsés : qui lo voul protèdjà, qui lo voudréi anéantì... Volèn pa éntrà devénts lo mèréto dè tsé débat è soffià sou foùec, y é qui iè pénsa, anmèn mai fa un pas en derré è cointà tsen què sè passéi un tén a propó di lu.

Lo lu l'é contùn ichtà euna ménatsa pè l'ommo è pè li soùei béhte è ou fajéi talamèn poùera què li djen y éron portà a iè rècognéche dè pouvouer què y alavon ou dèlà dè la soùei nateura dè béhte : l'ét éntrà devénts la mitolojie, en un mouél dè léjande è l'ét uncò prézèn en euna réndja dè cointo pè li méinà.

L'ommo l'a féi dè teut pè sè défà di lu, tanque a la fin dou Vouéitsent, un co què l'ét arrevà a li dechtrure pour le fè (no rèfèrichèn contùn a la Val d'Ouhta). Y ét dè témouagnadjo dè la bataya dè y ommo contre li lu devénts dè doquemèn boubén vìei. L'an 1675, pè sè défénde dè tsétte béhte terrible, li comunoté dè Perloz è dè Lillianes y an mandà è Romma un prére, un sertèn Hosquet, pè démandà ou Sen Pare la bénédisión contre li lu : faréi bén què iè nen fos ichtà è què y oson créà dè gro sousì1! Un di mouèyén pieu pratéc pè abénà li lu l'éra tsou dè tchavà dè grose borne dou què y arón dèù tchéze è pamai poé sorte : a tsétte borne, què non pou uncò troà tsé è là, sorteut pè la Basa Val, i iè dejón « la tampa », « la tampa dou lu », « la levéra », « la leéira », dè mot què non troua uncò devénts li non di pocht. Aimé-Louis-Marie Vignet des Etoles, Intendant du Duché d'Aoste, en eun ehcrét dou 21 avril dè l'an 1778, Mémoire sur la Vallée d'Aoste, ou doun-a d'indicasión pè fa tsétte borne2 : i déon ése prèvonde dè dìech a dodze pie (lo pie l'ét a peu prè 31 santimètre) entó un mur dè péra crouà pè tènì la téra (i sémbion a dè pots), pieu lardje ou fonts què ou sondjón pèquè la béhte abouettà a poucha pa sorte, è pu iè fa béttà un déhc, euna béhte en véa ou crapà, dè co un tchun què en barsèn totta nòit ou crééi li lu. Outor dè la borna i iè béttón uncò dè pontsión dè bohc dè manéra què lo lu en poèn pa passà ou li souttéi è l'aléi fronì devénts la levéra. Tsi què y arrevón a amatsà un lu i lo portón a y otorétà, què i iè coppavon euna pioutta ou la couà (pèquè i y oson pa pochù portà douì co la méma béhte), e y aón dréit a un pri, comme non pou lére en euna sirculère dou 24 noémbre 1815 dè Jean-Baptiste Réan, Intendant et Conservateur des Royales Gabelles et du Tabellion du Duché d'Aoste : pè euna lua prègna, 25 franc ; pè euna lua pa prègna, 20 franc ; pè un lu, 15 franc ; pè un pitit, 6 franc ; pè un lu què non os pochù proà què l'aéi atacà euna djen, 60 franc3.

Li nouhtre patoué y an euna réndja dè manére dè dire, dè detón è dè proverbe qu'i règardon lo lu : nen propozèn cahcùn tan pè donà eun'idé dè la prézéntsa dè « la terroù di bohc » devénts lo léngadjo dè tu li djor.

  • Teup comme la gordja dou lu
  • Entre tchun è lu (fr. entre chien et loup, entre djor è noit, en trelleuts)
  • Te prèdje dou lu è lo lu l'arruva
  • Li lu i sè rodjon pa entre lour
  • Ou tut tchun ou tut lu (l'é comme dire « o tcheut pou o tcheut pina » : dèque non ét magara en compagnà è cahcùn i sè voulon rètchavià i mìete è d'atre y an uncò voya dè fa féhta, un ou deut « ou tut tchun ou tut lu! », « ou tut i mìete ou tut fa féhta! »).
  • La fan a féi sorte lo lu dou bohc
  • Lo lu l'a jamé rodjà l'evér (vitto ou tart l'arruva)
  • Maladì di laou, santé di fèye
  • Bailla pa te fèye vardé i laou
  • Lo lu l'a jamé tchouà d'agnéi (l'é comme di què l'ehcaya a va pa loints dou tronc : non lo deut bén sovèn dè cahcùn què l'a érétà li grame calétà di soùei vìei)
  • Rodjà dou lu ou rodjà da lua... (ése rodja dou lu ou da lua ou tchandja poca : non lo deut sovèn dè tsi qu'i son ou pouvouer què i pouon tchandjà ma ren tchandja pè tsi què i son comandà ou aménéchtrà).

Hcrit pé Saverio Favre

 
1Zanolli Orphée, Lillianes. Histoire d'une communauté de montagne de la Basse Vallée d'Aoste, Aoste, Musumeci Editeur, 1986, tome second, pp. 408-410.

 
2Bessi Ronni, C'era una volta il lupo... Alle radici storiche delle cause che provocarono la scomparsa di un canide selvatico dalla Valle d'Aosta, Quart (Aosta), Musumeci, 1998, p. 48.

 
3Vescoz Pierre-Louis, Le loup, le lynx et l'ours dans les Alpes Graies et Pennines, Aoste, Imprimerie Catholique, 1915, pp. 3-4.

 
4Zanolli Orphée, Lillianes. Histoire d'une communauté de montagne de la Basse Vallée d'Aoste, Aoste, Musumeci Editeur, 1986, tome second, pp. 408-410.

 
5Bessi Ronni, C'era una volta il lupo... Alle radici storiche delle cause che provocarono la scomparsa di un canide selvatico dalla Valle d'Aosta, Quart (Aosta), Musumeci, 1998, p. 48.

 
6Vescoz Pierre-Louis, Le loup, le lynx et l'ours dans les Alpes Graies et Pennines, Aoste, Imprimerie Catholique, 1915, pp. 3-4.

 
7Zanolli Orphée, Lillianes. Histoire d'une communauté de montagne de la Basse Vallée d'Aoste, Aoste, Musumeci Éditeur, 1986, tome second, pp. 408-410.

 
8Bessi Ronni, C'era una volta il lupo... Alle radici storiche delle cause che provocarono la scomparsa di un canide selvatico dalla Valle d'Aosta, Quart (Aoste), Musumeci, 1998, p. 48.

 
9Vescoz Pierre-Louis, Le loup, le lynx et l'ours dans les Alpes Graies et Pennines, Aoste, Imprimerie Catholique, 1915, pp. 3-4.