dapertotte - téatro dapertotte

L'Assesseur à l'éducation et à la culture, Laurent Viérin, présente dapertotte - téatre dapertotte, un nouveau projet de divulgation de la réalité du théâtre populaire et du patois, principalement destiné aux amateurs de ce genre de spectacle, mais aussi au grand public.

dapertotte - téatre dapertotte, qui est le premier roman-photo en patois, voulu par l'Assessorat de l'éducation et de la culture, s'inscrit dans le cadre de sa politique culturelle en faveur de la « langue du cœur » des Valdôtains, qu'ils soient de souche ou d'adoption. Il s'agit d'une publication - réalisée avec la collaboration des compagnies adhérant à la Fédérachon valdoténa di téatro populéro - qui s'inspire de la trame des pièces présentées à l'occasion du Printemps théâtral 2011 pour raconter une histoire illustrée par les photographies prises durant les différentes représentations et complétée par des textes, sur le modèle des romans-photos classiques, mais en veillant à respecter les langages expressifs d'aujourd'hui.

« La force d'expression du patois et son caractère universel sont désormais bien connus, a commenté l'Assesseur Laurent Viérin. Il s'agit en effet, d'une langue qui ne constitue plus seulement le reflet de la société agro-pastorale traditionnelle, mais qui devient peu à peu un moyen de communication efficace et versatile, en mesure de concurrencer les autres dans tous les domaines du savoir. Après une remarquable production littéraire dans les secteurs de la poésie, du théâtre, du récit et même du roman, le patois aborde le roman-photo, une nouveauté totale. Destinées à un vaste public et, notamment, aux jeunes et aux enfants mais aussi aux amateurs de théâtre populaire, ces publications sont conçues pour être un nouveau vecteur à large portée du patois, ainsi qu'un instrument propre à conférer une nouvelle dignité à notre langue du cœur, pour que lui soient reconnues, s'il en était encore besoin, les prérogatives de toutes les autres langues qui bénéficient d'un statut plus prestigieux ».

Le projet prévoit la parution de cinq numéros de cet opuscule, dont chacun présente quatre pièces de théâtre montées par autant de compagnies, tandis qu'un sixième numéro, consacré exclusivement aux enfants, mettra en lumière les compagnies La Pégna Rigolada de Gignod/Arpuilles et Lé Fripón de Valtournenche. Ce numéro, le premier par ordre chronologique, a été publié à l'occasion de la 1ère Rencontre des petits patoisants, qui a eu lieu à Cogne, le 3 septembre dernier, tandis que les prochains paraîtront au cours du Printemps théâtral 2012.

Numéro 1 - Septembre 2011

Dans ce premier numéro, consacré aux enfants, les compagnies La Pégna Rigolada de Gignod/Arpuilles et Lé Fripón de Valtournenche seront les protagonistes des deux épisodes du roman-photo, qui s'inspirent de la trame des pièces présentées à l'occasion du Printemps théâtral 2011, intitulés Le barbyì de Couliye... et  Zou-Zou lo joueur dé cazoù.

Annexes

Numéro 2 - Mars 2012

Cette fois, ce sont quatre compagnies théâtrales qui proposent autant de rendez-vous, tirés des pièces interprétées au cours du « Printemps théâtral » 2011.

Il s'agit de La Ville de Cordèle de Jovençan, qui présente Lo ban di martchà, de la troupe Le Badeun de Chouéléy de Saint-Christophe, avec Niméó, de la compagnie Guiandéc è Fouhetéc dè Vión-a de Hône, qui a mis en scène An bon-a mén-éhtra, et de la troupe Le Béguiò de Valtournenche, avec La Cabana

Annexes

Numéro 3 - Mars 2012

Ce numéro présente les créations des compagnies théâtrales suivantes : Le Squiapeun de Bionaz, avec Se pouson criì vacanse ? ; La Rigolada de Gignod, avec Soundzo d'an nite de mi itsatèn ; La Tor de Babel - qui regroupe des acteurs originaires d'Avise, d'Aymavilles, de Morgex, d'Introd, de Saint-Pierre, de Saint-Nicolas, de Valgrisenche, de Valtournenche et de Villeneuve - avec Queur dedzaló ; Le Djabloteun de Sarre, avec Ah, le fenne tro saye.

Annexes

Numéro 4 - Mars 2012

Voilà les quatre compagnies théâtrales qui proposent autant de rendez-vous, tirés des pièces interprétées au cours du « Printemps théâtral » 2011.

Il s'agit du Tracachemèn de Cogne, qui présente Cogne te nou sembie dzenta, de la troupe Le-z-Ami dou patoué de Nus, avec La Corrida, de la compagnie Le Armanac de Féic de Fénis, qui a mis en scène La fèi que l'ie miouc frenic a l'enfil, et de la troupe Tan Pe Ri-Ye de Saint-Marcel, avec An dzornoù défienta.


Annexes

Numéro 5 - Avril 2012

Les compagnies théâtrales indiquées ci-après sont les protagonistes de cette édition :

- Le Beurt et Boun de Pollein, avec Que trimadzo ;

- Lo Trèn de Verrayes, avec Lé-z-ame én pin-a ;

- Le Falabrac de Brusson, avec Teut ou récomintsa é ren ou tchandja ;

- Le Gantaléi de Valgrisenche, avec Tchappa lo tren é te va llouèn (é l'avión pe le voyadzo pi lon).

Annexes

  • Introduction

    Document pdf (2 103 KByte)

  • Le Beurt et Boun

    Que trimadzo

    Document pdf (2 103 KByte)

  • Lo Trèn

    Lé-z-ame én pin-a

    Document pdf (1 914 KByte)

  • Le Falabrac

    Teut ou récomintsa é ren ou tchandja

    Document pdf (2 250 KByte)

  • Le Gantaléi

    Tchappa lo tren é te va llouèn

    Document pdf (2 153 KByte)

Numéro 6 - Mai 2012

Dans ce dernier numéro, vous pourrez encore une fois découvrir différentes piècesmises en scène durant l'édition 2011 du Printemps théâtral :

- La Compagnì di Teuille de Morgex avec  La méijón di heuccro ;

- La Bétise d'Aymavilles, avec Blantset, réalitó ou fantazì ? ;

- Le Digourdì de Charvensod, avec La vatse de l'universitoù ;

- La Compagni dou Beufet d'Arnad, avec Lo ladre é lo monumèn.

Annexes