Journées de la civilisation valdôtaine

Les « Journées de la Civilisation Valdôtaine- Culture et diversités » sont le fruit d'une volonté puissante de stimuler une discussion, de réouvrirun débat, de reprendre la réflexion sur la civilisation en tant que prise de conscience et de connaissance du contexte au sens le plus large du terme.

Les élèves et les enseignants, qui ont présenté leurs travaux et les ont mis à la disposition de tous - donnant ainsi naissance à un échange au niveau des pratiques didactiques et de l'expérience - et, surtout, qui ont réfléchi sur ce que signifie « faire de la Civilisation », ont démontré que ce sujet se prête aux réflexions les plus modernes dans le domaine de l'enseignement et de la pédagogie et que par le biais de la Civilisation, il est possible de développer le sens de la citoyenneté et de l'appartenance active à une communauté des jeunes : la preuve, s'il en fallait une, que la Civilisation va décidément au-delà du folklore et peut constituer une piste de travail intéressante pour caractériser l'école valdôtaine.

La réorganisation et l'autonomie scolaire, l'idée d'une « école-entreprise », les trois « i », la globalisation, la crise des valeurs classiques qui ne sont pas remplacées par d'autres, plus actuelles, la recherche et une sorte de « penchant » pour l'extérieur nous avaient amenés à mettre un peu de côté une partie importante de notre vécu scolaire, alors que celui-ci constituait l'un des traits saillants de notre société. Savoir retrouver et, surtout, renouveler notre tradition culturelle, ainsi que les points forts de notre enseignement et de notre capacité de concevoir des projets : voilà l'une des valeurs fondatrices de notre école, qui constitue aussi l'un des grands défis pour les capacités du corps enseignant.

Pourtant, les moments les plus difficiles peuvent peut être se transformer en autant d'occasions de relance, du point de vue non seulement économique, mais aussi culturel ; une relance ancrée dans la tradition et accompagnée de cette touche de rajeunissement que la société appelle de ses voeux. Et s'il est important que les jeunes Valdôtains soient ouverts à l'Europe et au monde, ils doivent en même temps être conscients des racines profondes qui les attachent à leur terre d'origine : il leur faut pour cela connaître les sources de leur civilisation et développer un fort sentiment d'appartenance à leur communauté, ainsi qu'un esprit identitaire marqué.

Nos langues, qui expriment toute l'originalité de l'école valdôtaine, sont de puissants instruments au service de notre identité et l'introduction facultative du patois à l'école ne contribuera pas seulement à la diffusion du savoir : elle renforcera l'intégration des élèves.

Voici donc les bases, étayées par l'expérience de l'an passé, du programme de ces journées: des liens plus étroits avec le territoire, la valorisation et la diffusion des bonnes pratiques des écoles, la création d'un matériel et d'outils de travail, le recours aux nouvelles technologies, la musique, l'iconographie, l'utilisation de l'offre culturelle régionale et la différentiation des propositions en fonction des différents ordres d'école.