• Accueil
  • Nouvelles
  • Le patois, patrimoine universel de l’humanité : contacts avec l’UNESCO

Le patois, patrimoine universel de l’humanité : contacts avec l’UNESCO

14 octobre 2011

Dans la perspective de valoriser notre patrimoine immatériel, l'Assesseur à l'éducation et à la culture, Laurent Viérin, a annoncé que l'Assessorat a pris contact avec l'UNESCO afin de proposer à cet organisme d'étudier la possibilité de reconnaître dans le patois francoprovençal un élément du patrimoine universel de l'humanité et d'engager les procédures y afférentes, avec la collaboration du Valais, de la Haute-Savoie et du Piémont.

« Le patois - souligne l'Assesseur - synthétise cet ensemble de valeurs, de liens et de sens profonds qu'un peuple de montagne a accumulé au fil des siècles de son histoire et cette langue, toujours bien vivante, est le vecteur d'une expérience originale, voire unique, de civilisation alpine. Je suis tout particulièrement attaché à cette reconnaissance, d'autant qu'en Vallée d'Aoste, le patois - fierté et orgueil de notre communauté - est toujours employé par les jeunes, tant dans le cadre familial que dans d'autres milieux et, en tout premier lieu, dans celui du théâtre populaire ».

« Langue du cœur des Valdôtains, le patois reflète parfaitement le riche patrimoine culturel que notre communauté a su préserver en dépit des changements rapides qu'a connu la société - conclut l'Assesseur. Nous voulons que le patois continue à vivre et nous sommes convaincus que, si les familles, la société et l'école ont là un rôle essentiel à jouer, cette reconnaissance internationale de son importance pourrait bien constituer un déclic révélateur. Si le patois est encore vivant de nos jours, c'est aux parents et aux grands-parents que nous le devons : ce sont eux qui l'ont enseigné et parlé aux nouvelles générations. Aujourd'hui, il nous revient - à nous - de poursuivre leurs efforts et de valoriser cette langue encore davantage sur le plan scolaire, social et international ».