Willien René

WILLIEN René
Aoste, 1916-1979

Homme dynamique et infatigable, son activité se partagea en plusieurs domaines : le patois, la photographie, le théâtre, le journalisme et l'enseignement.

En collaboration avec Pierre Vietti surtout, il créa « Lo Charaban », première compagnie de théâtre populaire en patois, pour laquelle il composa de nombreuses pièces.

Il sût redonner confiance aux patoisants en fondant, en 1963, le « Musée Cerlogne » et en organisant des « Journées valdôtaines du patois » ainsi que le « Concours Cerlogne », destiné aux élèves et aux enseignants des écoles valdôtaines et aux minorités francoprovençales des régions voisines.

En 1967, il institua aussi le « Centre d'Etudes Francoprovençales » qui, aujourd'hui, porte son nom.

Malgré son activité frénétique, il trouvait le temps de se dédier à la poésie, s'inspirant des différents aspects du monde rural.

Prose »

Homme dynamique et infatigable, son activité se partagea en plusieurs domaines : le patois, la photographie, le théâtre, le journalisme et l'enseignement.

Poésie »

Homme dynamique et infatigable, son oeuvre se partagea en plusieurs domaines s'inspirant des différents aspects du monde rural.

Théâtre »

Homme dynamique et infatigable, son activité se partagea en plusieurs domaines : le patois, la photographie, le théâtre, le journalisme et l'enseignement.