• Accueil
  • Nouvelles
  • Le glossaire : compte-rendu du travail du Guichet linguistique francoprovençal

Le glossaire : compte-rendu du travail du Guichet linguistique francoprovençal

16 décembre 2013

Depuis fin 2008 le Guichet linguistique de l'Assessorat de l'éducation et de la culture est engagé dans la réalisation du glossaire en ligne de patois valdôtain qui est l'un des premiers glossaires-audio de toute l'aire francoprovençale.
Il se compose de deux sections : une base de données et une bibliothèque en ligne. Ces deux sections constituent un système intégré, c'est-à-dire qu'elles sont communicantes, ce qui permet à l'utilisateur une consultation globale.
Ce projet se propose, à terme, de mettre en réseau un outil de travail qui prenne en compte au moins une variante pour chacune des les 71 communes francoprovençales de la Vallée d'Aoste.

Considéré l'étendue du projet, nous sommes en train de mettre en réseau un dictionnaire simplifié, contenant quelques 1.800 termes choisis parmi ceux qui nous paraissent les plus fréquents dans l'usage commun. Chaque terme est accompagné d'un enregistrement sonore, presque toujours réalisé à partir de la vive voix du témoin qui en a attesté l'existence.
Actuellement sont disponibles en réseau dix glossaires simplifiés complets (Aymavilles, Arnad, Brusson, Charvensod, Courmayeur, Introd, Montjovet, Valgrisenche, Valpelline et Valtournenche) ainsi que trois autres en cours d'achèvement (Antey-Saint-André, Challand-Saint-Victor et Fontainemore).

L'utilisateur peut consulter le glossaire à travers le moteur de recherche, en insérant le mot voulu en français, en francoprovençal ou en italien. Puisque tous les noms sont également regroupés par aires thématiques (par ex. les mammifères, les oiseaux, le surnaturel et le fantastique, les parties du corps etc.), il est également possible d'effectuer une recherche par champs sémantiques. S'agissant de lemmes issus du glossaire simplifié, ces champs sont, pour le moment, forcément incomplets. Pour le patois d'Introd nous disposons cependant de deux listes déjà achevées, celle regroupant la terminologie du moulin à céréales et celle de la laiterie. Bien qu'il n'en soit qu'à ses débuts, le Glossaire peut déjà vanter un nombre tout à fait considérable de données saisies.

Voici le détail :

lemmes saisis : 36.024 dont 26.533 déjà disponibles en réseau ;
paradigmes saisis : 73.147 dont quelques 65.000 déjà disponibles en réseau ;
enregistrements sonores : quelques 45.000 fichiers, tous disponibles en réseau.


Pour les travaux en cours, nous irons prochainement enrichir nos inventaires lexicaux de quelques 600 espèces de fleurs et de plantes, liste tirée du livre « Glossologie et flore des Alpes » de M. Ivo Lavoyer. Au bout du travail, l'inventaire pourra compter sur environs 5800 noms de plantes en patois, couvrant l'ensemble des communes valdôtaines.

Notre but n'étant pas celui de contribuer à maintenir une prétendue « pureté linguistique » du patois, mais plutôt de donner une image réelle de la langue d'aujourd'hui, le Glossaire ne puise pas ses données dans le patrimoine littéraire classique valdôtain, mais dans le langage courant, ainsi que dans la production écrite contemporaine ; de même, le Glossaire ne trie pas les termes fournis par les témoins sur la base de d'autres critères que celui de leur attestation sur place, « de mémoire d'homme ».
Étant donné la grande variabilité phonétique et lexicale du francoprovençal valdôtain, parfois même détectable jusqu'au sein de la même famille, le Glossaire ne prétend pas définir « le » patois d'une commune  (concept purement abstrait d'ailleurs) mais se limite à proposer, pour chaque commune valdôtaine, l'une des multiples variantes possibles, celle qui est attestée par notre informateur. C'est d'ailleurs pour cette raison que le nom du témoin est toujours associé à la fiche du lemme fourni.


Nous exprimons notre profonde reconnaissance à tous nos témoins qui, animés d'un amour incommensurable pour notre langue et notre pays, mettent chaque jour à la disposition du Guichet - et sans rien demander en retour - ce magnifique trésor de savoir, d'enthousiasme et d'intelligence qui constitue l'héritage plus précieux de notre civilisation valdôtaine.